En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Lexique

Les métiers de nos soldats et de leurs parents

Par ISABELLE PITTET, publié le vendredi 15 avril 2016 22:09 - Mis à jour le dimanche 17 avril 2016 10:00

Retour au LEXIQUE

 

Cloutier

Autrefois, la fabrication des clous était le fruit d'un grand savoir-faire de cloutier.

Dès le Moyen Age, situées à la proximité des mines de fer et des forges, les clouteries se trouvaient le long des cours d’eau afin d’utiliser la force hydraulique pour actionner le soufflet qui active le foyer.

Au 18e siècle, en France, il y avait deux sortes de cloutiers, les cloutiers et les cloutiers d’épingles.

Les cloutiers d'épingles faisaient partie de la corporation des épingliers-aiguilletiers ; tandis que les cloutiers fabriquaient et vendaient des clous en tant que membre de la communauté des cloutiers-lormiers-étameurs-ferronniers.

Cependant, leur métier étant similaires, les deux catégories finirent par fusionner. Le cloutier travaillait dans une forge installée chez lui. Il fabriquait des clous forgés à l'unité sur une petite enclume fixée sur une souche en bois ou en pierre, avec un marteau spécifique et des tenailles à partir de tiges d'acier. La pointe du clou était façonnée sur l'enclume. Ensuite, le cloutier plaçait le clou verticalement dans la « cloutière » pour former la tête. Il existait autant de types de cloutières qu'il y a de types de clous. Ils y en avaient beaucoup : les clous à soulier, les clous à ferrer les bêtes, les clous pour les charpentiers, etc. Le cloutier fabriquait aussi d'autres pièces comme les crochets, des pitons...Un cloutier expérimenté forgeait entre 50 et 100 clous à l'heure. Ce métier a quasiment disparu avec la venue de l'industrialisation.


 

 

Cocher au château de Larbont

Le cocher est le conducteur, assis sur un siège, d'une calèche, ou d'un véhicule nécessitant une traction hippomobile.

La traction hippomobile est l'utilisation des chevaux comme force de traction.

Le cocher exerce une activité rémunérée pour le compte d'un employeur ou pour lui-même, en transportant des clients.

Les compétences requises sont le soin aux chevaux et savoir utiliser le transport hippomobile.

 

En savoir plus sur le château de LARBONT

 

 

 

 

Conducteur ponts et chaussées

Agent qui est sous les ordres directs de l'ingénieur et au-dessus des piqueurs, il est chargé de la conduite ou direction des travaux.

 

 

Géomètre-expert

C'est le professionnel qui identifie, délimite, mesure, évalue la propriété immobilière publique ou privée, bâtie ou non, ainsi que les travaux qu'on y exécute.

 

 

Ingénieur Civil

L'ingénieur civil ou Ingénieur en génie civil, travaillait, à l'origine, sur des projets de travaux public. Il s’occupe de la conception, la réalisation, l’exploitation et la réhabilitation d’ouvrages de construction et d'infrastructures dont il assure la gestion.

 

 

Limonadier

Marchand ambulant qui se promenait dans les rues, vendant cette boisson très sucrée et facile à préparer.

 

 

Maître Répétiteur

Première définition

Personne qui explique aux élèves après le cours, la leçon du professeur (cette version du métier a disparu)

Deuxième définition

Personne dans les collèges ou lycées, chargée de la surveillance des élèves en dehors des cours. Il peut aussi aider à faire les devoirs, répéter la leçon etc... (cette version du métier existe encore sous le nom de « surveillant »)

Troisième définition

Personne qui donne des cours à domicile (cette version du métier existe encore sous le nom de « Professeur à domicile »)

 

 

Négociant

Personne qui se livre à une activité commerciale, le plus souvent d'une certaine importance. Exemple : négociant en blé, en vin, en fourrures, en tissus.

 

 

Propriétaire

Personne possédant des terres, des animaux, des moyens de production.

 

 

Surnuméraire des postes et télégraphes

Personne qui travaille sans être titulaire d'un poste fixe (ou qui occupe un emploi précaire), emploi qui consiste à s'occuper des courriers, mais également des télégraphes (appareils destinés à transmettre des messages, appelés télégrammes, à l'aide de codes).

 


 

Sources :

Wikipédia

Histariège

Annuaire-Mairie.fr

http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article2340

http://saint-priest-des-champs-passionnement.over-blog.com/article-un-metier-cloutier- 62030053.html

http://www.genealogie.com/v2/genealogie-en-ligne/ancien-metier.asp?id_metier=42